CHRONIQUE #15 – Homo Pacificus

Homo Pacificus est un roman de science-fiction qui nous projette dans un futur imaginé et rapproché de notre civilisation. Écrit par Sam Kolchak et publié en 2017, il se démarque de mes lectures récentes par son format : ce texte de plus de 300 pages est séparé en quelques chapitres seulement, ils peuvent donc faire facilement une cinquantaine de pages chacun, mais ce point ne m’a pas personnellement déstabilisé, puisque l’histoire se tient et reste facile à suivre.

Dès les premières pages, nous sommes plongés dans l’action et la vie d’un des personnages principaux, Gabriel, qui fait partie de la sécurité d’une grande entreprise cherchant un remède au fléau qui s’est abattu sur notre monde quelques années auparavant. En effet, tout le roman est, en quelque sorte, tourné vers cette quête de contrer l’infertilité de l’être humain, infertilité qui a eu des impacts majeurs sur tous les aspects de nos sociétés.

Vient ensuite l’élément qui nous fait totalement tomber dans la science-fiction, et c’est personnellement ce qui m’a poussé à accepter cette demande de service-presse faite par l’auteur : la venue d’une race extraterrestre. Nous assistons ensuite, tout au long du roman, aux conflits internes provoqués par la méfiance envers ces Voyageurs venus d’ailleurs, mais aussi à l’émergence d’un groupe se révoltant contre tout progrès scientifique visant à procréer. Cette venue extraordinaire met l’humanité devant un choix à faire et certains passages deviennent terrifiants à imaginer.

J’ai bien aimé découvrir par la plume de l’auteur ce futur imaginé. Il n’est pas chose aisée que de penser à chaque changement, chaque répercussion, que peuvent provoquer certains événements fictifs sur notre société, mais j’ai trouvé plusieurs éléments intéressants à découvrir. L’auteur dépeint un futur plutôt pessimiste, qui n’est cependant pas incohérent face à tout ce qui se passe là, maintenant.

Ma lecture a cependant été ralentie par quelques points qui m’ont totalement sortie de l’histoire. Les dialogues sont, à mon sens, un peu trop mécaniques par moment, donnant l’impression de faire face à des robots plutôt que des êtres humains. Ainsi, je n’ai pas énormément accroché aux personnages. Mon intérêt s’est surtout tourné vers Aerin et sa découverte du monde dépeint par l’auteur, notre monde, en grande partie, avec ses yeux d’extraterrestre.

La très grande déception ressentie lors de ma lecture a été le traitement d’un autre personnage principal, Rebecca. Je reste assez pointilleuse sur la construction des personnages féminins dans les fictions récentes et j’ai malheureusement l’impression que ce personnage est passé totalement à la trappe, présenté dès son arrivée comme un potentiel intérêt amoureux et dépeint dans certaines scènes de manière assez maladroite. Assez pour que je décroche de ma lecture, soupire profondément, puis reprenne là où j’en étais.

Malgré les derniers points énoncés, je n’ai pas détesté ma lecture. L’idée de base est vraiment intéressante et m’a fait frissonner par moment, me poussant à imaginer ce qui peut effectivement se passer dans un futur proche si nous laissons certaines choses continuer. J’espérais simplement un meilleur traitement des personnages, surtout de la seule femme du groupe composé par nos héros et Aerin, comme dans toutes mes lectures du moment.

Mention spéciale pour dire que j’aime beaucoup la couverture !

Merci à l’auteur pour ce SP !

xcover-5074

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s